Contexte

La sole commune (Solea solea) est une espèce emblématique de la filière en Manche Est. Présentant une valeur commerciale importante, elle peut constituer jusqu’au ¾ du chiffre d’affaires de certaines flottilles. Les restrictions sur d’autres espèces (notamment la raie ou le cabillaud) ont renforcé cette dépendance à la sole. Or la mortalité par pêche, actuellement au-dessus des seuils recommandés, s’accompagne d’un très faible recrutement depuis quelques années. Ce double constat conduit la Commission Européenne à baisser le Total Admissible de Captures (TAC) depuis 2013.

Objectif

Acquérir de nouvelles connaissances sur le plan biologique et écologique afin d’améliorer les modélisations d’évaluation du stock.

Ils ont financé le projet

À propos du projet

Le projet SMAC est né du constat qu’il existait des lacunes dans les connaissances scientifiques de la dynamique du stock en Manche Est. Les activités du projet s’appuient sur trois axes de travail principaux : la spatialité et connectivité des zones fonctionnelles du stock, les origines de la variabilité du recrutement, et enfin la sélectivité des engins de pêche.

1 500 000 € BUDGET GLOBAL
2015 ANNÉE DE LABELLISATION

Les partenaires du projet

Ils nous soutiennent

⚡ Votre navigateur est obslète ! ⚡

Mettez-le à jour pour voir ce site correctement.

Mettre à jour