Retour aux articles

Un test sanguin pour détecter les poissons stressés au cœur d'un nouveau projet de recherche

Recherche
Aquaculture

En Australie, un nouveau projet de recherche va être mené par l'UWA (University of Western Australia). Il vise à développer un test sanguin pour évaluer le niveau de stress des poissons. Plus précisément, il s'agira de mesurer les protéines présentes dans le sang de l'animal pour détecter un stress métabolique. Sachant que le stress impacte la santé du poisson et le rend plus vulnérable, l'exploitation de ces données pourrait contribuer à améliorer les conditions d'élevage, notamment pour préserver la santé et le bien-être de l'animal, tout en assurant la durabilité et une gestion optimale de la productivité de l'aquaculture.

Article verrouillé

Connectez-vous ou devenez adhérent Aquimer pour accéder à nos articles

Se connecter

Ils nous soutiennent

⚡ Votre navigateur est obslète ! ⚡

Mettez-le à jour pour voir ce site correctement.

Mettre à jour