SAUMURES

Retour à la liste

Les rejets d'eaux saumurées représentent un coût élevé pour les entreprises du fait de leur concentration en chlorure et en matière organique. L'élimination des chlorures n'étant pas envisageable (coût très élevé), le traitement de la matière organique semble être la seule opportunité d'intervention. Au-delà de la diminution du taux de matière organique avant rejet, l'intérêt est de pouvoir réutiliser la saumure et économiser ainsi de l'eau et du sel.

Les fabricants de saumon fumé, les saleurs saurisseurs et les cuiseurs de crevettes sont concernés par cette problématique. AQUIMER, la CITPPM et le Syndicat National des Saleurs Saurisseurs de Poissons ont donc souhaité, avec l'appui scientifique et technique de l'Adria Normandie, mener une étude sur quelques techniques de traitement offrant des perspectives intéressantes.

Les différents objectifs du projet sont les suivants :
 - caractériser les saumures (composition physicochimique et flore bactérienne),
 - évaluer l'efficacité des différentes techniques de traitement envisagées,
 - estimer le coût et la faisabilité de la mise en place de ces traitements.

Ce projet a été labellisé par le Pôle de Compétitivité AQUIMER le 22 avril 2011.

Contact

16 rue du Commandant Charcot
62200 Boulogne-sur-Mer F

Tel : +33 3 21 10 78 98

Fax : +33 3 21 30 33 22

E-mail

Espace Presse
 

Inscription à la newsletter

ok